Auteur Sujet: Contrôle technique  (Lu 1942 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne xm92

  • Global Modérateur
  • *****
  • Localisation:
    92000
  • Messages: 622
  • Xm Ph 2 Td Sx de 1996
Contrôle technique
« le: 25 mars 2020 à 17:45:46 »

Contrôle technique : le "super" test pollution repoussé à 2022
La période d'expérimentation du gouvernement sur le nouveau contrôle technique est terminée et les premiers enseignements sont tombés. Le plus important d'entre eux est l'impossibilité d'imposer aux centres le "super" test pollution dès 2019. C'est trop tôt, pour raisons techniques. Il sera donc repoussé à 2022...

La période de tests expérimental sur le nouveau contrôle technique est terminée. Le gouvernement a tiré les leçons de ces mois passés avec les acteurs du secteur pour voir quelles étaient les solutions à apporter dans le cadre du renforcement du "CT", et globalement, la mise en application ne change pas de ce qui était prévu au départ : d'ici deux ans, le contrôle technique sera déjà bien durci.

Sauf qu'il y a une épreuve du nouveau contrôle technique qui a finalement été repoussée de 2019 à 2022 : le test des "5 gaz" (CO, CO2, HC, NOx et O2). La faute à la difficulté de la mise en place des appareils nécessaires, comme le banc de charge, (notamment ceux spécifiques aux véhicules à quatre roues motrices) mais aussi au temps qu'il faudra pour trouver des valeurs et des normes à ne pas dépasser. Le gouvernement compte pour cela attendre avant de mettre en place toutes ces nouveautés qui vont demander beaucoup de travail. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que le contrôle technique sera nettement plus sévère en 2022 et que le marché de l'occasion pourrait en prendre un sacré coup.

En attendant, la prochaine étape est fixée à 2019 : le test pollution sera étendu pour les essence (monoxyde de carbone, dioxyde de carbone, dioxygène et hydrocarbures imbrûlés) et les diesels une mise à jour de la norme concernant le test de l'opacité, bien plus dur, qui devrait en théorie permettre de détecter un "défappage", à savoir une suppression du filtre à particules. Dernier point et non des moindres : le contrôleur vérifiera la borne OBD (diagnostique embarqué) pour relever les codes erreurs et notamment ceux liés à la pollution, sans contre-visite toutefois, même si les remarques seront apposées sur le compte rendu.

Source: https://www.caradisiac.com/controle-technique-le-super-test-pollution-repou…

@xm92